Snorkeling

Cala Aiguablava – Snorkeling Costa Brava

Photo Plan Cala Aiguablava

La Cala Aiguablava se trouve sur le périmètre de la commune de Begur. Elle est l’une des plus connues et sera donc d’une manière générale très fréquentée.

C’est une crique de taille moyenne, avec du sable fin en guise de plage puis un « banc de cailloux » dès que l’on rentre dans l’eau. Un parking payant se situe à quelques mètres seulement de la plage. En saison, il faudra y arriver tôt pour trouver une place. Il y a ensuite possibilité de stationner le long des différentes routes qui mènent à la Cala Aiguablava mais cela sera à vos risques et périls. Sur place il y a de quoi profiter d’un petit verre ou d’une bonne paella avec vue sur la mer (réservation recommandée).

C’est une crique populaire avec différentes activités (club de plongé, pédalos etc…). Quelques petits chemins alentours permettent de se promener plus loin ou de prendre de la hauteur pour avoir de beaux points de vue.

Concernant la crique proprement dite, elle était très fréquentée. On ne le voit pas sur les photos, mais dès l’entrée à l’eau, la pente est brutale (gare aux frileux) et surtout il y avait des cailloux (pas très agréable) et des vagues ! Nous y sommes allés 2 ou 3 fois. Était-ce un manque de chance quant aux courants et aux vents ou une caractéristique de cette crique, je ne sais pas. Mais il y a toujours eu beaucoup de mouvements dans l’eau… donc visibilité quasi nulle. Il y avait bien une certaine faune et flore mais les conditions rendaient toute progression impossible (la houle faisait rentrer l’eau dans le tuba à chaque vague…).

Nous y sommes restés juste le temps de trouver une partie des amphores qui sont encore enchaînées à quelques mètres de profondeur pour les plus accessibles, histoire de satisfaire notre curiosité. Des plongeurs bouteilles cherchaient également plus loin, car elles semblent répartis sur une zone assez vaste.

En résumé, c’est une crique qui doit être très agréable par temps calme, à condition de venir tôt, l’eau y est très belle, mais de part sa fréquentation, elle ne fera pas partie des plus sauvages.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *