Snorkeling

Photos plan Cala Xelida (Costa Brava)

La Cala Xelida fait partie des petites criques sauvages. Pleine de charme, il faut absolument se donner la peine de venir la contempler avant l’arrivée des foules.

Elle est située au sud de Begur et de la Cala Aiguablava et au nord de la plage de Tamariu.

Très accessible, il y aura quelques places de stationnement gratuit au niveau du carrer de l’Avi Xaixu, qui fait une boucle. De là, un chemin bétonné et quelques escaliers vous permettront de pénétrer la pinède et de descendre jusqu’aux quelques mètres carrés de sable.

L’eau y est totalement translucide, de couleur émeraude. Nous y avons été tôt (8h30) et deux baigneuses étaient déjà là (c’était début septembre). Il y a vraiment très peu de place pour poser matériel ou même serviette… La crique perd vraiment tout intérêt dès qu’il y a du monde (cela devient même désagréable).

Nous y avons croisé une faune marine peu dense mais la randonnée palmée fut quand même agréable grâce à la diversité et la beauté des rochers et paysages de cette crique. Les roches assez piquantes sont le vrai danger car nous n’avons croisé aucune embarcation à proximité de la zone de baignade.

En résumé, si vous êtes dans le coin, donnez vous la peine d’y aller tôt. Vous trouverez une place de stationnement gratuit et pourrez profiter d’une véritable petite crique sauvage, rien que pour vous ou presque!

Snorkeling

Photo Plan Cala Aiguablava

La Cala Aiguablava se trouve sur le périmètre de la commune de Begur. Elle est l’une des plus connues et sera donc d’une manière générale très fréquentée.

C’est une crique de taille moyenne, avec du sable fin en guise de plage puis un « banc de cailloux » dès que l’on rentre dans l’eau. Un parking payant se situe à quelques mètres seulement de la plage. En saison, il faudra y arriver tôt pour trouver une place. Il y a ensuite possibilité de stationner le long des différentes routes qui mènent à la Cala Aiguablava mais cela sera à vos risques et périls. Sur place il y a de quoi profiter d’un petit verre ou d’une bonne paella avec vue sur la mer (réservation recommandée).

C’est une crique populaire avec différentes activités (club de plongé, pédalos etc…). Quelques petits chemins alentours permettent de se promener plus loin ou de prendre de la hauteur pour avoir de beaux points de vue.

Concernant la crique proprement dite, elle était très fréquentée. On ne le voit pas sur les photos, mais dès l’entrée à l’eau, la pente est brutale (gare aux frileux) et surtout il y avait des cailloux (pas très agréable) et des vagues ! Nous y sommes allés 2 ou 3 fois. Était-ce un manque de chance quant aux courants et aux vents ou une caractéristique de cette crique, je ne sais pas. Mais il y a toujours eu beaucoup de mouvements dans l’eau… donc visibilité quasi nulle. Il y avait bien une certaine faune et flore mais les conditions rendaient toute progression impossible (la houle faisait rentrer l’eau dans le tuba à chaque vague…).

Nous y sommes restés juste le temps de trouver une partie des amphores qui sont encore enchaînées à quelques mètres de profondeur pour les plus accessibles, histoire de satisfaire notre curiosité. Des plongeurs bouteilles cherchaient également plus loin, car elles semblent répartis sur une zone assez vaste.

En résumé, c’est une crique qui doit être très agréable par temps calme, à condition de venir tôt, l’eau y est très belle, mais de part sa fréquentation, elle ne fera pas partie des plus sauvages.

Snorkeling

Snorkeling en Costa Brava : retour d’expérience

Suite à un séjour d’une dizaine de jours dans cette belle région de la côte Espagnole, je vous propose un petit retour placé sous le signe du snorkeling, la principale activité exercée sur place (tapas et farniente mis à part).
Cet article n’a pas vocation à être une liste des meilleurs spots snorkeling en Costa Brava, mais vous aurez au moins un aperçu de quelques criques sympas.

Snorkeling en Costa Brava, ce qu’il faut savoir…

Parler de Costa Brava, c’est vague. Que l’on soit du côté de Cadaquès ou à Tossa del Mar, on est sur le même littoral. Pour autant, la fréquentation, l’accessibilité, la beauté et la densité marine ne seront pas forcément les mêmes.

Si vous avez le choix, tout le monde vous indiquera d’aller à l’Estartit, point de départ parfait pour une excursion sur les îles Médès, le bijou de la mer méditerranée en matière de snorkeling. Malheureusement, l’Estartit même est une station balnéaire très classique, les plages sont relativement fades (dixit un habitant du Sud-Ouest habitué aux grandes étendus de sable fin des côtes Landaises). Et puis… le budget excursion pour y aller au quotidien rend la chose souvent compliquée.

Le snorkeling est une activité nature et découverte, autant écologique qu’économique non ?!

Alors où aller pour faire du snorkeling en Costa Brava, quels sont les meilleurs spots ?

Une réponse impossible à formuler simplement. Ce qui est sûr, c’est qu’il faudra favoriser les criques où l’eau est plus calme par rapport aux baies plus exposées au courant. Un petit tour sur google map pour vous donner les grandes directions. Je distingue principalement 3 zones :

  • Zone Nord Costa Brava : visualisez le triangle formé par El Port de la Selva au nord, Cadaquès à l’est et Roses plus au sud. Vous serez en plein dans le Cap de Creus, une zone protégée où la nature est préservée. En passant en vue satellite, vous devinez la multitude de criques qui se trouvent dans ce périmètre. Plusieurs spots de plongée (bouteille) y sont référencés.
  • Zone centrale Costa Brava : dépassez toute la baie de Roses, vous arrivez alors dans la zone de l’Estartit. Peu d’intérêt à mon avis, hormis les îles Mèdes bien entendu, mais vous serez alors relativement éloigné du nord et du sud pour les autres spots de P.M.T.
  • Zone sud Costa Brava : la partie qui me semble la plus intéressante, qui comprend notamment : Begur, Sa Tuna, Aigua Blava, Aigua Xelida, Tamariu et quasiment jusqu’au Nord de Palamos. C’est dans cette zone qu’on peut facilement passer d’une crique sauvage à une autre. Certaines sont très vite accessibles, même pour les « feignants » qui pourront laisser leur voiture (parking souvent payant). D’autres se méritent et il sera vite conseillé d’y aller avec des chaussures de marche (du moins éviter les tongs), car les falaises sont assez brutes et peuvent vite faire mal aux pieds !

Voilà pour la découpe géographique. Maintenant, place aux criques ! A suivre!

Marrakech, Voyages

Marrakech, Maroc

Premier dépaysement dans la Médina de Marrakech, à la découverte des nombreux joyaux d’architecture orientale, baignés par la foule locale et touristique.

Venise, Voyages

Venise, Italie

Venise « La Sérénissime », un vagabondage entre dédale de ruelles, culture historique et tourisme de masse…